LES BIJOUX
EN PIERRES SERTIES

RARES ET RAFFINÉES

LABRADORITE

Issue de la région du Labrador au Canada, la LABRADORITE fut découverte par des missionnaires moraves en 1770, étant là pour travailler sur certains peuples autochtones, notamment les inuits. Ils étaient chargés de les évangéliser.

 

Les peuples innus (Montagnais-Naskapis) et inuits estimaient que la LABRADORITE n’était ni plus ni moins qu’une pierre de feu issue des aurores boréales dans le Nord et le Sud de la planète.

Selon eux, elle était congelée par le froid au point culminant puis retombée sur le sol.

 

La LABRADORITE doit son nom au géologue Foster qui l’a appelée ainsi pour la première fois en 1780.

Selon certaines croyances, la LABRADORITE serait apparue suite à la frappe d’un guerrier inuit par sa lance. Alors, des aurores boréales seraient apparues et auraient été créées.

 

En 1940, un nouveau gisement a été découvert en Norvège, alors que de nombreux mineurs s’initiaient à concevoir des pièges dans le but de stopper des chars ennemis. La LABRADORITE était alors présente à la vente au nom de Spectrolite. Communément appelée “pierre de lune arc-en-ciel”, la LABRADORITE se fait également appeler carnatite, mauilite, silicite, spectrolite, radauite ou encore hafnefjordite.

 

Les principaux gisements sont situés au Nord du Canada, dans la région du Labrador. D’autres mines sont exploitées aux Etats-Unis (labradorite jaune clair en Oregon), en Finlande, au Mexique, en Russie, à Madagascar (mines d’Ampanihy : labradorite rose, blanche, spectrolite) en Ukraine.

PIERRE DE LUNE

La PIERRE DE LUNE, ou hécatolite, est une variété d’orthose (groupe des silicates)

L’étymologie Hindi de la PIERRE DE LUNE provient des noms “kanta” signifiant “aimé” et “sanskrit chandra” signifiant “lune”. Ainsi, les deux expressions réunifiées signifient “aimé de la lune” renvoyant directement à son origine mythique.

Elle est incolore mais on lui distingue des reflets qui peuvent aller du blanc au bleu, parfois même jusqu’aux reflets jaunes. Les reflets sont principalement dûs à la structure de la pierre de lune qui est cristalline.

 

L’histoire de la PIERRE DE LUNE est très importante lorsque l’on connaît l’attrait et la fascination de la lune pour les ancêtres. Sous l’Antiquité, la PIERRE DE LUNE faisait l’objet de divination et était considérée comme la pierre des déesses. Pour recevoir la clairvoyance céleste, certains hommes prenaient des costumes de femmes tout en se mettant la pierre dans la bouche.

 

D’une lumière blanche bien connue voir argentée, les civilisations indienne et romaine pensaient que la PIERRE DE LUNE se créée par les rayons de celle-ci. Aujourd’hui encore, cette pierre est sacrée en Inde. Selon les croyances de l’Empire Romain, elle changeait les phases astrales. Les romains pensaient même que la déesse romaine de la lune Diane était visible sur cette pierre.

 

Découverte en 1801 par Jean-Claude Delamétherie, la PIERRE DE LUNE a dévoilé ses mystères ainsi que toutes ses composantes en ce début de 19ème siècle. En 2000, la PIERRE DE LUNE a officiellement été déclarée par l’Etat de Floride aux Etats-Unis, faisant hommage au premier pas posé sur la lune en 1969.

LARIMAR

Le LARIMAR a été découvert il y a moins de 3 décennies, et sa célébrité fut instantanée. C’est une gemme rare, qui se trouve dans un seul endroit au monde, en République Dominicaine. C’est pourquoi le LARIMAR est considéré comme une pierre très rare et très prisée.

 

Le 22 novembre 1916, Miguel Domingo Fuertes de Loren a demandé la permission au Ministère de la République Dominicaine d’explorer et d’exploiter une mine qu’il avait découvert et qui contenait une certaine roche bleue. Etant donné que personne ne connaissait ce dont le prêtre parlait, la demande a échoué et la découverte de la pierre bleue a été retardée.

 

Ce n’est qu’en 1974, qu’une bande bleue dans le sable de la plage a retenu l’attention de Miguel Méndez et du volontaire Norman Rilling : ils ont creusé pour redécouvrir le LARIMAR. Les indigènes, qui pensaient que la pierre venait de la mer, l’ont appelé la pierre bleue.

 

Le nom de LARIMAR a été donné par Miguel Méndez en associant le nom de sa fille LARIssa, et la mer “MAR” en espagnol.

Le LARIMAR fut classé en 1979 comme pierre semi-précieuse.

 

OPALE DENTRIQUE

Le terme d’OPALE désigne une famille de minéraux composés de silice et d’eau avec des inclusions de divers éléments.

L’OPALE se forme lorsque de l’eau entraîne de la silice par lessivage et que celle-ci se dépose sur des couches d’argile sableuse, lors d’une période de sécheresse. On la trouve parfois à la place de coquilles ou d’ossements.

 

L’OPALE DENTRIQUE est également appelée Opale blanche avec dendrites ou MERLINITE. C’est une pierre naturelle que l’on trouve essentiellement au Nouveau Mexique. C’est une variété d’Opale blanche qui présente des nervures de manganèse.

Son nom « Merlinite» lui vient de la légende de Merlin l’Enchanteur. La pierre Merlinite était la pierre de Merlin, sorcier de la Table Ronde.

 

Le célèbre joaillier russe Carl Fabergé, qui était un fournisseur de la Cour Impériale de Russie de 1885 à 1916, utilisait les agates dendritiques avec les diamants et d’autres pierres précieuses pour beaucoup de ses pièces. L’agate dendritique est prisée en Russie comme une pierre de longue vie, de bonne santé et de prospérité.

CHAROÏTE

Localisée en une unique zone de la Russie, la CHAROÏTE est qualifiée comme étant une pierre rare. Elle tire son nom de la rivière Chara, située dans le massif de l’Alban en Russie, un ensemble de reliefs d’une hauteur de 800 à 1000 mètres en moyenne.

Le mot « chary » signifiant « charme » ou « magie » en russe. L’étymologie du nom CHAROÏTE, ce dernier se prononçant tcharoïte, vient de la rivière Chara, dans la République de Sakha, en terre sibérienne.

Sa couleur se décline en plusieurs tons, du violet au lilas, en passant par le brun.

 

Cette pierre est très attirante grâce à sa jolie couleur mauve, toutefois, elle demeure rare compte tenu de la limitation de son exploitation. D’autant plus que la seule zone russe où elle est localisée, en Sibérie, demeure difficile d’accès, ce qui limite considérablement son exploitation.

 

La découverte de la pierre remonte aux années 40. Cependant, elle n’a été décrite et analysée que vers les années 1978. Son exploitation demeure toutefois très limitée, puisqu’elle se localise dans un emplacement difficile d’accès, plus précisément dans l’un des milieux les plus hostiles de la Terre. La découverte, disons, récente et la rareté de la pierre font qu’il n’existe aucune trace historique ni de mention de toute utilisation de la CHAROÏTE.

Les gisements de la pierre sont extrêmement rares, le site le plus reconnu se trouvant en Sibérie, non loin du lac Baïkal.

 

Actuellement, la pierre, dans sa forme brute, suscite beaucoup d’engouement de la part des collectionneurs du monde entier pour ses coloris très singuliers. Dans le secteur de la joaillerie, elle est considérée comme une pierre fine, la plupart du temps taillée en cabochon ou encore sculptée pour en réaliser divers articles de décoration et d’ornement.

 

Au milieu des années 70, Youri Rogov, un géologue russe, a débarqué à Paris pour une consultation professionnelle. Cet événement était assez singulier : Rogov se spécialisait dans l’exploitation des réserves d’uranium, ce qui rendait ses voyages quasi impossibles à l’extérieur de l’URSS. Cependant, il a acquis la permission de quitter le pays, mais également de communiquer avec tous ses homologues français du musée minéralogique, dont la collection était considérée comme étant la plus complète du monde. Le géologue russe a montré une plaquette de couleur violette aux nombreux experts français en leur demandant de connaître le minéral. Malheureusement, personne n’avait la bonne réponse, la pierre étant encore inconnue.

AMBRE

Toute l’histoire de l’AMBRE commença il y a près de 45 millions d’année, entre l’Europe centrale et l’Europe du nord où était recouverte une immense partie du territoire de forêt d’ambre, allant de la mer Caspienne à la côte norvégienne. Elle n’a été découverte que bien plus tard et trouve sa commercialisation sur la route de l’AMBRE dans des pays éloignés. Reconnue comme un produit de luxe de part sa rareté que l’on trouve que dans quelques coins du monde, l’AMBRE se voyait précautionneusement transportée entre la mer Baltique et la rivière d’Elbe le long du Danube. Un circuit prévoyait de l’acheminer jusqu’à l’Empire Romain. C’est donc à cette époque que fut baptisée sa voie commerciale : “La Route Antique de l’Ambre”.

 

Contrairement à l’idée commune, l’AMBRE ne résulte pas de la sève de pin mais en réalité de la fossilisation de résines végétales suite à un changement climatique.

 

Le nombre originaire de l’AMBRE est le Pinus Succifinera, donné en 1890 par Hogu Conwentz pour appeler l’ensemble des conifères comme étant à l’origine des ambres de la Baltique. Ces arbres ont produit une sécrétion très importante lors du changement climatique qui a bouleversé le monde, ce qui a engendré des changements moléculaires que l’on ne saurait compter durant des milliers d’années. L’AMBRE s’est également déportée durant cette période, navigant par bloc des rivières jusqu’à la mer.

 

Aujourd’hui, l’AMBRE est considérée comme une pierre très rare et qui est assimilée à une pierre précieuse.

Ainsi, tout comme le diamant, l’AMBRE est le résultat de milliers d’années de présence dans la nature, ce qui explique pourquoi elle est très prisée par le monde de la bijouterie. La résine de l’AMBRE est composée d’isoprènes (molécule de 5 atomes de carbone, matière principale du Diamant). Elle nécessite des conditions de pression et de chaleur pour se former, tout cela dans une très large période (quelques millions d’années).

CHEZ K-YOU, ON AIME LES BEAUX BIJOUX SERTIS DE PIERRES RARES ET RAFFINÉES

Des pierres qui ont une histoire :

  • Larimar,
  • Pierre de lune,
  • Labradorite,
  • Opale dentrique,
  • Charoïte,
  • Ambre.

 

Karine Mathis choisit un à un chaque bijoux en argent 925/1000, décliné en pendentif, en bague ou en boucles d’oreille …

K-You vous propose un large choix de bijoux sertis en pierre naturelle rare et raffinée …